parcours 
 mot de
bienvenue
 
 événements 
 la dépendance
affective
 
 la compétence
parentale
 
 l'enfant-roi 
 la dépression 
 autres articles 
 publications 
 liens à visiter 
 
Abonnez-vous à la liste de diffusion

 

accueil  -  courriel


Après 18 ans de travail dans le milieu scolaire et quelques années d’enseignement de la psychologie du développement et de la relation d’aide en alcoolisme et toxicomanie aux niveaux universitaire et collégial, j’entreprends une carrière de travailleur autonome et de conférencier dans différents domaines touchés par l‘intervention clinique.

J’obtiens dans ce cadre une responsabilité de formation à l’intervention pour du personnel du système correctionnel canadien, puis un mandat d’élaboration et d’administration de programmes d’intervention clinique pour les détenus, plus particulièrement au pénitencier fédéral pour femmes de Joliette où je conçois un programme thérapeutique de 65 heures, portant sur la psychologie de la famille dysfonctionnelle et de la dépendance affective, ainsi que sur les principes d’acquisition de l’identité dans le processus de réhabilitation. Je développe simultanément des interventions dans le domaine de l’industrie et du monde syndical, notamment pour la formation des différentes personnes oeuvrant au sein des programmes d’aides aux employés.

Ces différentes expériences, accouplées à trente années d’intervention clinique, me conduisent à l’élaboration d’une théorie non scientifique de l’approche clinique, s’inspirant des racines de la philosophie et portant sur les relations d’ordre psychodynamique entre l’utilisation des symptômes, d’une part, et d’autre part l’accession à la conscience de soi et l’acquisition du pouvoir d’agir sur soi, ce pouvoir de se modifier soi-même par l’utilisation des pulsions de vie que recèle l’agressivité. Présentée à l’Université de Bordeaux en France pour la première fois en juin 2001, cette approche ainsi que tout son rationnel théorique font actuellement l’objet d’une préparation à l’édition, tant pour les professionnels de l’intervention ainsi que pour les personnes intéressées à ce sujet.

Ces trente années de travail dans le domaine de la psychologie m’ont également conduit au constat que l’ignorance et l’inconscience sont d’importantes sources d’explication aux difficultés des personnes en souffrance. C’est la raison pour laquelle je crois profondément que la connaissance de la psychologie ne devrait en aucun temps être réservée à des spécialistes en la matière mais bien portée à la connaissance de tous dans un objectif éducatif, puisqu’elle permet de disposer des outils assurant une saine gestion de sa vie et l’établissement de relations harmonieuses et conscientes tant avec soi qu’avec autrui. Dans le cadre de cette conclusion, j’expérimente dès l’automne 2004 un projet pilote en France pour la validation et la mise sur pied d’un centre de formation à la compétence parentale, dont l’objectif premier est de doter les parents des connaissances psychologiques et des habiletés requises par le développement des enfants vers l’identité.

Ma pratique de l’intervention clinique

La psychologie est généralement définie comme l’étude scientifique des faits psychiques (Larousse), des phénomènes de l’esprit (le Robert). L’analyse de son étymologie indique en effet que « psycho» et « logie » dérivent respectivement du grec « psukhê», signifiant l’âme sensitive, et de « logia », théorie, ainsi que de « logos », discours.

L’histoire de son développement souligne en outre qu’il s’agit d’une branche qui s’est détachée de la philosophie pour devenir scientifique en utilisant la méthode expérimentale. C’est ici que l’illogisme devient des plus frappants : la psychologie s’adjoint les outils de l’approche scientifique pour l’étude et la mesure de l’âme humaine, de la conscience, qui ne peut de par sa nature faire l’objet d’une telle mesure. Cette utilisation systématique de la méthode expérimentale a ainsi conduit la pratique psychologique à la maladie du ¨scientisme¨, pour laquelle n’est vrai que ce qui est mesurable; la psychologie s’est ainsi et malheureusement dépouillée de tout son sens en se distançant de la philosophie, seule en mesure pourtant de permettre l’atteinte de tels objectifs, puisqu’elle est effectivement l’ensemble des questions que se pose l’être humain sur lui-même, ainsi que l’examen des réponses qu’il peut y apporter. Voilà merveilleusement définie la démarche de tout patient.

Ma pratique de l’intervention clinique vise donc le respect des racines philosophiques de la psychologie. D’inspiration non scientifique, elle s’écarte ainsi de la simple action d’apposer une étiquette sur la mesure objective d’un profil de perturbation quelconque pour utiliser les symptômes non pas comme une maladie mais bien comme une occasion de naissance de sa propre conscience et d’accession au pouvoir qu’elle confère de se modifier soi-même, par l’acquisition de son identité et l’accession à la sérénité. Ma pratique de l’intervention clinique correspond donc à une recherche active de toute l’information disponible à leur conscience que recèlent la nature ainsi que l’intensité de leurs difficultés, par l’intermédiaire d’un dialogue continu avec les patients. Il s’agit ainsi d’une approche clinique misant sur les forces naissantes du conscient plutôt que sur le déterminisme irrémédiable de l’inconscient, tel que le propose la psychanalyse.

Pour les professionnels de l’intervention, cette approche exige évidemment une parfaite maîtrise des concepts définissant les relations qui unissent les processus affectifs et la conscience de soi, d’une part, et d’autre part celles qui unissent les pulsions de vie que recèle l’agressivité et le pouvoir libre d’agir sur soi qu’elle permet. Elle exige du clinicien qu’il daigne toutefois quitter la stérilité habituelle de son mutisme pour devenir un éducateur actif auprès du patient, une conscience en devenir, afin de permettre à ce dernier l’apprentissage puis la maîtrise éventuelle de ces outils aptes à permettre l’autogestion de sa propre destinée. Je vous invite à consulter la rubrique ¨Publications¨ pour toute l’information concernant la publication éventuelle de ce livre portant sur le thème de l’intervention clinique.

Gilbert Richer Psychologue
Janvier 2004


Cliquez ici pour télécharger mon cv en format PDF

© Gilbert Richer. Tous droits réservés 2004 - 2012
[ intégration/programmation BJPcommunication.com ]
[ conception graphique Yves Loignon ]